Dans le PNR de Chartreuse, pour aider les entreprises à créer et à reprendre des activités, le Parc organise les Trophées de l’innovation qui permet de fournir des aides directes à des entrepreneurs particulièrement audacieux. Le Parc a contribué à plus de 6 millions d’euros d’investissement dans la modernisation et l’innovation des entreprises de son territoire.

Dans la vallée de Chevreuse, la situation du commerce était devenue catastrophique. Les épiceries, boulangeries, bars fermaient pour être remplacés par des agences immobilières. Le Parc naturel régional a levé un fonds d’intervention pour la sauvegarde de l’artisanat et du commerce. Résultats : une rue de Chevreuse compte désormais 12 artisans et commerçants en lieu et place d’agences immobilières ! Le même PNR de la Vallée de Chevreuse a, grâce à son partenariat avec la plateforme de financements participatifs Hellomerci, pu aider au financement d’une micro-brasserie, d’une boulangerie et d’une quinzaine d’autres petits commerces.

La marque Parc est également un précieux outil de valorisation des produits et savoir-faire locaux qui sont porteurs de valeurs. Le PNR du Périgord-Limousin a aidé à la renaissance d’une filière autour de l’utilisation de la peau de vache en cuir. Une salariée est mise à disposition par le Parc au bénéfice d’une association chargée de faire la promotion de la filière et d’animer les professionnels concernés. Un pôle d’excellence Aquitain des Métiers du Cuir et du Luxe est né afin de former les jeunes recrues et fédérer les acteurs de la filière.

Le PNR du Marais-poitevin quant à lui a acquis une friche industrielle pour installer des producteurs cherchant un lieu pour transformer et valoriser leurs diverses productions. De cette initiative est née, sous l’impulsion du Parc, un Pôle des produits du Marais : développement de nouveaux marchés locaux, installation d’une biscuiterie-chocolaterie, brasserie artisanale,… 30 emplois non délocalisables ont d’ores et déjà été créés.  

Dans la Brenne, il y a 25 ans, le territoire était mourant. Le PNR a créé une plateforme d’initiative locale et a noué tous les contacts utiles avec les collectivités, les banques, les experts-comptables, les entreprises, les chambres consulaires. Cette plateforme octroie des prêts d’honneur, sans garantie et sans intérêts, avec un important accompagnement aux porteurs de projets. La plateforme soutient en moyenne 45 projets par an. 70% des entreprises créées passent par cette plateforme.

 

Dans le Verdon, le PNR travaille pour que les 40% d’actifs qui travaillent à l’extérieur puissent se relocaliser -et ainsi éviter “l’évasion commerciale”- et a créé à cet effet des centres de travail partagé. Peuvent s’y agréger des opportunités de services comme une crèche, une AMAP, une conciergerie numérique,…

Pour finir cette série d’exemples qui illustre la diversité des moyens d’intervention des PNR en matière de développement économique et de qualité de vie, citons le maintien de l’activité agricole par le Livradois-Forez Livradois-Forrez. Objectif : gérer le plus efficacement possible le foncier agricole. Un chargé de mission travaille avec 9 communautés de communes pour que qu’aucune possibilité de reprise ne soit perdue. C’est avec des initiatives comme celles-ci que les Parcs peuvent être fiers de la récente étude qui montre que l’artificialisation des terres sous le béton y est moins forte que dans le reste des territoires ruraux, alors qu’ils connaissent la même croissance démographique !

Sur ces sujets comme bien d’autres les Parcs ne se substituent pas aux communes : ils interviennent à leurs côtés pour compléter et renforcer leurs actions, voire intervenir dans les domaines qu’elles ne peuvent pas investir.

2017-07-13